Vézelay

De schoonheid van de basiliek van Vézelay is een wonder. Je hebt geen geloof of kennis van zaken nodig. Je hoeft enkel de kerk binnen te gaan.

Wat je vooral niet moet doen is met een toeristische gids in de hand de kerk doorwandelen en met een verrekijker alle kapitelen bekijken. De meesten zeggen (ons) niets. Neen, het geheim van de basiliek is dat ze samenspant met het licht, ze is een vriendin van de zon. Als de zomerzonnewende nadert kun je tegen het middaguur zelfs via het licht opgaan naar het Licht (de blog-header is hiervan een foto). Dat wil zeggen: als je de kerk in mag….

Want als je je omdraait, zie je dit:

midzomernachtsdroom in Vézelay vanuit het koor (of is het nachtmerrie?)

Echter daarom niet getreurd: Een obsessie voor het uitzonderlijke verhindert hier de vreugde van het gewone: Ga gewoon wanneer het u uitkomt… en geniet.

De kerk is namelijk altijd mooi, zeker als de zon maar schijnt. En als het toevallig in de buurt is van een dag-en-nacht evening (lente, herfst), zie dan hoe mooi de kapitelen nog net geraakt worden door het licht van de zon (vanuit de hoge vensters). En zelfs midden op een winterdag, terwijl de zon nog nauwelijks boven de horizon uitkomt. Het licht streelt nog net een andere kapitelenrij, die u misschien nog nooit gezien had: Daar waar de ribben van het dak beginnen is ook een reeks te zien. Ze vangen nog net het midwinterlicht. Wat erop staat, wat er is uitgebeeld: je moet arendsogen hebben, wil je het zien. Maar ja, de sculpteurs werkten niet voor mensen maar voor God.

Winterzonnewende, middaguur.

4-marches-lumiere-web-

En dan is daar de narthex, de donkere voorhal…

Ik knip/plak hieronder gewoon een détailbeschrijving met veel afbeeldingen van wat u daar kunt zien (in het Frans)

Le narthex ouvre sur la nef par 3 portails, chacun surmonté d’un tympan.

Le tympan du centre est l’un des plus beaux témoignages de l’art roman. Il contient, dans son message, toute la science symbolique traditionnelle des maîtres d’œuvre du Moyen-âge. C’est là que se trouve le zodiaque.

Ensemble-a2

Le placer à cet endroit avait un sens précis. Le message des tailleurs de pierres était clair : « Vous entrez dans un lieu qui s’anime avec la course du soleil, qui vibre selon les rythmes de l’univers et ses lois de création. Oubliez, un instant, le temps inventé par l’homme, linéaire et triste. Laissez-vous imprégner du temps juste, celui que créent les cycles du ciel. »

Le zodiaque est en arc de cercle mais ce n’est pas sa seule particularité. Si vous comptez les médaillons qui le composent, ils sont au nombre de 29 et demi. Les tailleurs de pierre du Moyen-âge, ou les maîtres verriers, faisaient presque toujours alterner les 12 signes du zodiaque avec les 12 travaux de l’année correspondant à chacun d’entre eux : taille de la vigne, moisson du blé etc… C’est le cas à Vézelay.

09--abattage-porc-web-b

Abattage du cochon

08-sagittaire-web-b

Sagittaire

11-battage-des-grains

Battage des grains

10-vierge-web_b

Vierge

Mais cela devrait alors faire 24 médaillons (12 signes + 12 travaux) et non 29 médaillons et demi !

Ces médaillons complémentaires sont en réalité la preuve irréfutable que les zodiaques des cathédrales ne sont pas de simples « calendriers agricoles », comme certains l’ont dit. Un paysan a-t-il besoin qu’on lui indique le moment juste pour moissonner ou procéder aux vendanges ? Les zodiaques sont, en réalité, de fabuleux symboles qui viennent de traditions beaucoup plus anciennes encore et véhiculent une pensée très profonde.

Ensemble-b2

Les deux médaillons qui sont aux pieds de l’arc de cercle, à droite et à gauche lorsque l’on se tient face au tympan, doivent se lire ensemble.

14-pain-web-3

Celui de gauche figure un personnage ayant en main un pain rond et un couteau.

13.coupe-de-vin-web-3

Celui de droite représente un homme tenant une coupe de vin.

Le zodiaque prend donc appui sur un banquet, le partage du pain et du vin. La symbolique du banquet plonge ses racines très en amont du moyen-âge chrétien. On la retrouve en Egypte ancienne et dans tous les cultes à mystères du monde proche oriental. Ici, il célèbre l’année finissante et l’année neuve, l’éternel retour des cycles du ciel qui assurent la vie sur terre. Il invite aussi à la communion des âmes de tous ceux qui, passant sous le tympan central, entrent dans la basilique.

centre

Voici maintenant les trois médaillons et demi qui se trouvent au centre de l’arc de cercle. De droite à gauche, on peut voir une sirène, un acrobate, un chien enroulé sur lui même et, dans le demi médaillon, un oiseau. Au premier abord, ces médaillons sont énigmatiques. Que signifient-ils ? Et pourquoi le Maître d’œuvre les a-t-il insérés au milieu des signes du zodiaque ?

« Tout symbole formule une invitation à l’égard d’une réalité qu’il s’agit d’atteindre. »

Marie Madeleine Davy, 1903-1998, historienne et philosophe française

16.sirene-web-2

La sirène a de longs cheveux, bien rangés sur le coté, qu’elle retient de sa main gauche. Sa main droite, elle, ramène le bas de son corps de poissons tout contre son oreille. Dans les mythes qui n’ont pas été déformés, la sirène n’a rien d’une séductrice. Elle est liée à la musique. Elle connaît les secrets de l’harmonie du cosmos qu’elle parvient à reproduire par son chant. Il n’est donc pas si surprenant de la trouver là.

L’acrobate non plus. Renversé en arrière, il forme un cercle avec son corps. Sa souplesse interpelle.

On le rencontre souvent, cet acrobate, dans les édifices sacrés de l’époque, parfois même au grand portail d’entrée des cathédrales comme à Rouen.

18--Rouen-Acrobat-web

Acrobate de Rouen

17-acrobate-web-2

Il représente un renversement de l’ordre établi, de toutes les conventions, afin d’entrer dans une autre dimension de la pensée. Il symbolise un équilibre dégagé de toute forme de pesanteur, un très haut degré de réalisation spirituelle. Aussi n’est-ce pas un hasard qu’il ait été placé pile à l’aplomb de la mandorle sur laquelle se détache le Christ.

Les Maîtres d’œuvre du Moyen-âge ne représentaient pas, aux tympans des églises, un Christ en croix, supplicié. Ils le faisaient figurer « en gloire » ou « en majesté », sortant d’une mandorle. La mandorle a la forme d’une amande, d’un losange aux angles arrondis. Pour les anciens, elle avait le sens d’une porte entre deux mondes, d’une naissance à un nouvel état d’être. Pour les Maitres d’œuvre, elle était aussi la mère de la Géométrie sacrée. Le contour de la mandorle résulte de l’intersection de deux cercles de même diamètre. A partir de cette base, ils parvenaient à développer tous les tracés qui leur permettaient de bâtir. La mandorle est donc la porte de la Connaissance, celle qui offre de pouvoir construire une demeure digne d’accueillir la lumière. Cela permet de mieux comprendre l’acrobate sculpté juste au dessus et symbolisant tout à la fois un renversement de l’ordre établi, l’entrée dans une autre dimension de la pensée, et l’absence de pesanteur.

Mandorle
19-chien-web

Le chien forme également un cercle de son corps mais, cette fois, enroulé sur lui-même vers l’avant. On trouve très peu de choses sur ce chien mystérieux de la basilique de Vézelay. Mais ce qui est certain est que le chien – à travers les mythes et les bestiaires – a toujours été à la fois le symbole de la fidélité, de la loyauté, et celui du guide de l’âme sur les chemins de l’au-delà. On peut se demander si le fait qu’il forme un cercle avec son corps, donc une unité, une cohérence, ne pourrait pas illustrer la fidélité de l’âme à sa quête de lumière sur toute la durée d’une vie, de son commencement jusqu’à sa fin. Mais ce n’est qu’une piste. Il en est surement d’autres.

Enfin, voici le demi médaillon contenant un oiseau. Lorsqu’on le regarde de près cet oiseau, il a les pattes et le bec d’un canard ou d’une oie. Parfois, la grue a été évoquée. C’est possible, bien qu’elle ait un bec plus long et effilé. Quoi qu’il en soit, c’est à la symbolique de l’oiseau migrateur que ce médaillon renvoie. Cet oiseau que bien des textes anciens associent à l’âme, capable des voyages les plus fantastiques au dessus des mers et des continents. L’ami des grands espaces et des courants invisibles. A Vézelay, le Maître d’œuvre de la basilique a placé l’âme-oiseau au cœur du zodiaque et de tous les jeux de lumière qu’il rassemble.

oiseau

 Le zodiaque complet

Pour finir voici les douze signes de ce zodiaque si extraordinaire. Certains sont pour le moins étonnants comme le Bélier ou le Taureau sculptés avec une queue de poisson, ce qui est rare.

22_belierweb

Bélier

23--taureau.web

Taureau

24-gemeaux-vezelay

Gémeaux

25-cancer

Cancer

26-lion-web

Lion

10-vierge-web_b

Vierge

28-balance-web-2

Balance

29-scorpion-web-2

Scorpion

08-sagittaire-web-b

Sagittaire

31-capricorne.web

Capricorne

32-verseau-web

Verseau

33-poissons-web

Poissons